Feu de Tout Bois : La Marqueterie revisitée
2014

  • 0
  • octobre 22, 2014
IMG-MARQUETERIE_site

Plus d'informations

Après avoir donné au marbre et au cuir ses lettres de noblesse contemporaine, YMER & MALTA a décidé de faire travailler son équipe de créateurs sur une technique appartenant à la grande tradition des métiers d’art français, la marqueterie.

Un challenge car au XX ème siècle, seul l’art nouveau et l’art déco ont offert une approche propre à leur temps de l’ébénisterie, le premier dans une veine naturaliste légitime, le second en se contentant de styliser des motifs du siècle des Lumières, en les enrichissant à travers l’usage de matières comme l’ivoire ou la nacre. Autant dire que Benjamin Graindorge, Sylvain Rieu Piquet, Normal Studio et Sebastian Bergne sont partis d’une page blanche. D’autant plus qu’aucun n’a eu dans sa formation respective une approche de cette technique.

Comme à chaque fois, Valérie Maltaverne a joué à plein son rôle de productrice en sélectionnant aussi bien les artisans – menuisiers, ébénistes, marqueteurs, vernisseurs – que les essences de bois et les types de vernis en fonction de chacun des projets. Le dialogue entre les créateurs et les hommes de l’art a été une des clefs de la réussite de cette entreprise unique en raison de la complexité du sujet. Le projet de Benjamin Graindorge nécessite la découpe millimétrique de près de trois mille pièces de dix-sept couleurs différentes.

Il ne s’agit pas pour autant de créer des chefs d’œuvres de maîtrise au sens du XVIIIe siècle, en se contentant de marqueter un motif contemporain, mais bien de proposer une voie juste et nouvelle à un mode d’expression artisanal qui ne s’exprime plus qu’à travers la copie d’ancien ou la restauration. Au fil d’un long processus, la résolution des contraintes a permis d’aboutir à ce qui fait la signature YMER & MALTA, une aventure humaine et technique au service de créations à l’identité forte et intemporelle qui respecte la vérité des matières et des savoir-faire à travers une exécution irréprochable.